AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

On va voir les vaches? [Lazulis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 ::  :: Tiberlion
MessageSujet: On va voir les vaches? [Lazulis] Ven 2 Fév - 16:17

 
Retourner sur les terres de son enfance, là où il avait grandi. C'était à chaque fois un plaisir.
Sentir l'odeur des fleurs sauvages, le foin coupé, l'odeur des bovins, entendre leur pas régulier et lent tandis qu'ils broutent l'herbe fraîche.
Cette paix, ce ravissement. Pour tout cela, jamais Devlin ne serait devenu fermier, jamais il n'aurait reprit l'exploitation de ses parents.
Contradictoire, pensez-vous? Non: c'est parce qu'il s'en va que c'est, à chaque fois, un ravissement pour lui de revenir.
 
Mais cette fois, il ne venait pas seul. Cette fois, il y avait un sentiment particulier: jamais il n'avait trouvé le paysage vallonné aussi beau. Etait-ce dû à sa présence, à elle?
Le taxi cyber arriva à l'entrée du vaste terrain. Il aurait pu continuer jusqu'à la maison, à 800 mètre de là, mais Devlin l'arrêta.
-On va faire le reste à pied. Maman est assez allergique à la robotique excessive. Déjà que l'exploitation est assez domotisée, un truc cyber de plus et elle ferait une crise de nerf.
Fit-il à Lazulis, l'aidant élégamment à descendre.
 
Il déplia le chariot suspendu, engin que l'on tirait, dépourvu de roue mais suspendu au dessus du sol à 30 cm, pouvant porter jusqu'à 150 kilos de matériel et chargea les bagages. Lechien s'ébroua et se mit à trotter partout en reniflant le sol joyeusement, Lechat et l'Emplumé manifestaient qu'ils trouvaient le temps long dans leurs cages respectives et s'agitaient, sentant une atmosphère familière.
 
Le temps nuageux s'avérait idéal au vu des circonstances. Lazulis étant vampire, un soleil radieux aurait été un peu désagréable, même si ce n'est pas mortel.
 
-Ne vous inquiétez pas: ils ne devraient pas sortir les fourches et les torches. Et je persiste et signe: je ne vous présenterai pas comme une simple amie, ni une collègue de travail, ni une touriste égarée, ni une prisonnière que je dois ramener aux autorités mais tant qu'à faire, vu que la ferme était sur mon chemin…
Fit-il en riant.
 
Il la regardait avec des yeux amusés, mais brillants d'une affection peu commune. Elle était belle, et bien plus que ça. Il se sentait pousser des ailes à chaque fois qu'il posait ses yeux sur elle, qu'il plongeait dans son regard. Il se voulait rassurant pour elle: déjà qu'il n'était pas évident de rencontrer "l'autre" famille pour la première fois, si en plus il s'agissait d'humains alors qu'on était soi-même un vampire, ça devait être pire.
Mais il dépassait la barrière des races. Déjà fasciné par la culture vampirique, il s'était pris d'une affection peu commune pour l'une d'elle, et bien plus que de l'affection.
Elle était son soleil, sa lune et ses étoiles, son firmament magnifique et il était hors de question qu'elle soit autre chose aux yeux de ses parents, peu importe que la pilule soit un peu dure à avaler pour eux qui avaient déjà du mal à admettre son style vestimentaire.
Devlin savait ses parents un peu… paysans, mais ayant bon cœur. Par contre, cela promettait d'être sportif, au début. Bien qu'il cacha ce dernier détail à Lazulis, ne voulant pas la stresser d'avantage: la famille McAlistair était… comment dire?... vraiment paysanne!
Disons qu'ils avaient l'accent du terroir, les connaissances du terroir… et cette fameuse phrase, au bout d'un moment: "J'aime pas les Psychiques, j'aime pas les Vampires, mais je t'aime bien, même si t'es Vampire!"
 
Il savait qu'à 5 minutes de marche, se trouvaient les batisses pas très hautes mais étendues de la ferme familiale, aux toits solaires. De là où ils étaient, ils voyaient les 2 éoliennes suspendues à plus de 400 mètres du sol, tenues au sol par des câbles épais, captant les vents puissants d'altitude.
De retour chez lui, avec à son bras, la femme qu'il aimait. Un jour spécial pour Devlin, magnifique, mais quelque part angoissant.

_________________
Let's the party started!
Devlin McAlistair

avatar
Le staff
Le staff
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 53
Date d'inscription : 26/01/2018
Localisation : Un peu partout...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On va voir les vaches? [Lazulis] Sam 3 Fév - 11:53

Beauty of Destiny
click
Lazulis et Devlin
xxx
« On va voir les vaches?»Devlin avait été un véritable gentleman avec moi jusqu'au bout. On avait rigolé pendant tout le voyage qui nous emmener jusqu'au nord de Tiberlion et je me disais que je ne pourrais jamais me lacer se lui. Il était beaucoup trop incroyable pour ça.

Nous étions enfin arrivés à destination et avant de prendre le taxi, j'avais fait en sorte de me changer. Pas que je n'aimais mes vêtements à la mode de Frost, mais... je ne voulais vraiment pas faire mauvaise impression devant la famille McAlistair. S'ils étaient humains, ils n'aimaient forcement pas les vampires, enfin, je crois, car Devlin avait su me montrer que les humains pouvaient être des personnes vraiment bien.

J'avais donc enfilé un.. jean et une chemise taillé pour les femmes de couleur rose. C'était bizarre et tellement pas élégant, je me sentais vraiment mal à l'aise dans ses vêtements, mes robes, mes chapeaux me manquait.

Je descendis du taxi avec l'aide de mon charmant compagnon et lui sourit. Je crois que je n'avais jamais été aussi bien avec quelqu'un, aussi confiante, aussi ... Comment dire, sur un petit nuage ? Je n'avais jamais autant sourit de toute ma vie. Il faut dire que Devlin m'avait sauver la vie en mettant en péril la sienne.... Qui pouvait dire que son amour lui avait sauvé la vie ? Peu de personne, je pense, mais je ne manquerais pas de faire remarquer à sa famille qu'il était vraiment courageux. J'étais fière de lui, j'étais fière de pouvoir me tenir à ses côtés.

Le paysage était vraiment magnifique, tout en gardant un moment la main de mon cher Devlin dans la mienne, je regardais autour de moi. L'air semblait être pur, on ne respirait pas pareil à Frost, c'était agréable. Je souris et aidais mon ami à charger nos bagages sur le machin qui flottait. Je ne manquais pas de flatter la tête du chien au passage et m'étirais de tout mon long. Je ne l'avais pas montré jusque-là, mais j'étais vraiment nerveuse. Nous étions presque à la porte des McAlistair et je n'avais qu'une envie, c'était de faire demi-tour.

- Devlin.. Vous êtes vraiment adorable...

Je m'étais plongé dans ses yeux, son sourire, ses mimiques me faisaient complètement fondre. J'avais de la chance de l'avoir et de pouvoir voyager avec lui. Quand on pense que tout cela avait commencé devant des sceaux à vomis.

- je vous aime vraiment, c'est fou...

J'étais en train de me gratouiller la joue en détournant le regard, signe que j'étais un peu gênée par mes paroles.

- J'espère juste que vous n'aurez pas d'ennuis à cause de moi, je n'ai pas envie que vous vous preniez la tête avec votre famille à cause de moi.

Pendant les 5 minutes de trajets, je m'étais accroché au bras de l'homme qui m'accompagnais, mais le lâchait vite quand nous arrivions devant la maison. J'avais une grosse gorgé de salive et me raidis.

- Ca va aller, n'est-ce pas ?

Je m'étais immobilisé un instant puis repris le pat d'une façon décidé. Ce n'est pas en faisant ma timide et en me cachant que j'allais donner une bonne image de moi. Enfin, je crois. Alors je décidé de frapper à la porte. Je me tournais pour regarder en direction de Devlin, espérant ne pas avoir fait de bêtises en faisant ça.
©️ 2981 12289 0
avatar
Le staff
Le staff
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 97
Date d'inscription : 26/01/2018
Age : 27
Localisation : Dans le monde.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On va voir les vaches? [Lazulis] Ven 9 Fév - 4:51

 
Devlin regarda Lazulis comme si c'était la première fois. A chaque fois, c'était ainsi: il la redécouvrait chaque jour, chaque minute.
Cette timidité, de la part d'une créature dépeinte souvent par les Humains comme cauchemardesque, c'était touchant.
Devlin avait apprit beaucoup sur les Vampires mais surtout une chose: ils ne sont pas bien différents des Humains quant à ce qu'ils avaient dans le cœur.
Hélas, si on passait outre leurs capacités physiques bien supérieures, c'est la nécessité pour eux de boire du sang frais qui jouait en leur défaveur. C'était un peu, dans une moindre mesure, comme si une espèce reprochait aux Humains de boire de l'eau.
 
Serrant la main de sa belle, si chaude et douce dans la sienne, il eut un petit sourire.
-Moi aussi, je vous aime. Ne vous en faites pas: ils vont fuir, courir se percher Dieu sait où et essayer  de voir si l'ail peut vous tuer!
Oui, certaines légendes bizarres couraient sur la race vampire, frisant fortement le ridicule. Devlin en savait quelque chose: il avait déjà essayé le coup de l'ail sur un Vampire assez agressif…
Il savait pertinemment que ça n'aurait aucun effet mais l'essentiel était accompli: le Vampire en question fut dans un état de vexation extrême!
Néanmoins, l'angoisse de Lazulis était palpable, aussi l'homme décida de laisser là l'humour pour se montrer plus rassurant:
-Ne vous inquiétez pas. Ils seront un peu déconcertés au début mais ils vont apprendre à vous connaître et ils vont vous apprécier. Ne vous inquiétez pas si, au début, ils vous semblent assez… ignorants?
Fit-il en riant un peu. Non pas qu'il se moquait de sa famille mais ils les connaissaient. Ils n'étaient pas méchants mais c'était parfois gênant.
 
Ils arrivèrent aux bâtiments blancs aux toits d'ardoise photovoltaïque.
Lechien gambadait joyeusement et se mit à japper mais la chose qui retint immédiatement l'attention de Devlin c'est la puissante voiture de sport garée devant la maison.
-Oh-oh!
 
Une voix au timbre féminin se fit entendre:
-Sale petite vermine de Devlin! Comment oses-tu te pointer ici après ce que tu m'as fait?!
 
Une jeune femme d'environ 20 ans, tout de noir vêtue, aux longs cheveux ébène, regardait l'ex-responsable de la sécurité.
 
-Tu ne m'as pas envoyé de mail pour me dire quand tu arrivais, saligaud!!!
 
Elle se précipita dans les bras du Devlin un peu gêné. Lorsqu'elle le relâcha, il pu enfin faire les présentations:
-Lazulis, je vous présente Sarah, ma petite sœur… la petite dernière. Sarah, je te présente Lazulis Winchester.
 
Sarah fit un petit saut sur place, penchant la tête de côté façon petite fille, leva la main et remua des doigts avec un
-Salut!
Tout joyeux.

_________________
Let's the party started!
Devlin McAlistair

avatar
Le staff
Le staff
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 53
Date d'inscription : 26/01/2018
Localisation : Un peu partout...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On va voir les vaches? [Lazulis] Ven 9 Fév - 19:31

Beauty of Destiny
click
Lazulis et Devlin
xxx
« On va voir les vaches?»Je n'étais pas sure de savoir si Devlin me rassurait ou non. Des fourches et des torches, j'étais en train d'imaginer le pire.. Je frissonnais à la pensée d'être empalé par une fourche. Enfin bon, je n'eu pas le temps d'imaginer plus de choses qu'une chose, non une femme folle furieuse. Non une femme pleine d'énergie venait de sauter sur Devlin. Je les regardais d'où j'étais, c'était sans doute une de ses sœurs. Je souris, me tenant droite, n'osant pas trop approcher pour ne pas briser les retrouvailles, elle avait l'air contente de retrouver son grand frère, c'était bien. À cette pensée, je me disais que ma petite famille me manquait un peu. J'avais tellement l'habitude de les avoir autour de moi que sans eux, il y avait comme un vide.

Je sortis de mes pensées quand la jeune femme me lança un salut. Je lui souris et lui rendit son coucou par un petit signe de main gênée. Je ne savais pas vraiment comment je devais faire, alors je gardais mes distances. Elle n'avait pas l'air méchante, tant mieux... ou alors c'est parce qu'elle n'avait pas encore découvert que j'étais une vampire. Et si Devlin ne disait rien, ça ne serait pas mieux, j'aurais dû lui dire de se taire à ce sujet... Mais le connaissant, il n'allait pas le cacher, il avait l'air de totalement assumer qui j'étais. Je n'avais pas en ma compagnie n'importe qui... Monsieur McAlistair était quelqu'un de vraiment bien, j'avais de la chance.

- Bonjour mademoiselle, heureuse de faire votre connaissance et heureuse de rencontrer la petite sœur de Devlin.

Je souris sincèrement, car oui, ca me faisait plaisir même si j'avais la peur au ventre.

Après mes quelques mots, je me retrouvais toute penaude à ne plus savoir quoi dire, je me grattouillais timidement la joue en regardant ailleurs et en remettant une des mèches de mes cheveux en place.

Derrière moi, j'entendis des pas qui venait de l'intérieur de la maison et qui se dirigeait vers nous, je dirais qu'il y avait deux personnes. Un homme d'un certain âge vu le rythme de la démarche et des pats un peu plus lent qui suivait... Outch c'était sans doute les parents. Je me figeais pendant quelques secondes et avalais une grosse gorgée de salive. Mon cœur battait à tout rompre. Dévlin n'était qu'à 1 mètre de moi, mais j'avais l'impression qu'il était intouchable et dans une autre contrée. J'aurais tellement aimé pouvoir me cacher derrière lui.
Bizarre tout de même pour une femme qui n'avait peur de presque rien du tout. Quelle honte.

Deux silhouettes apparurent à dans l'encadrement de la porte. Comme je l'avais deviné grâce aux bruits, c'était bel et bien un couple d'un certain âge. Les parents. Je me courbais légèrement en penchant la tête vers l'avant pour les saluer et m'approchait d'eux doucement pour leurs tendre la main.

- Bonjour, vous devez être les parents de Devlin n'est-ce pas... je .. Je suis ravie de faire votre connaissance madame et monsieur McAlistair.


Ils semblaient me toiser tout les deux, ils me faisaient peur, vraiment et pourtant, ce n'était pas des personnes guindés ! c'était juste ses parents à lui !!

- Je...

Je regardais Devlin sans oser me présenter. Le père me serra la main, la mère fit pareil et tout les deux semblaient surpris de tant de bonnes manières, ils se regardèrent et éclatèrent de rire. Qu'est-ce que j'avais pu bien dire d'aussi drôle ? ... je .. Je regardais alternativement Devlin puis ses parents. Ceux-ci vinrent serrer leur fils dans leurs bras en rigolant toujours.

Père : - Toujours avec ces vêtements bizarre Fils ! Comment ça va, c'est ta nouvelle copine ??

Mère : - Bonjour mon grand.
Elle lui caressa la joue en souriant et me regarda.
Mère : - Et bien et bien, ne sois pas aussi tendue ! Nous n'allons pas te mordre !
Je rigolais nerveusement à sa phrase, c'était tellement ironique.

Lazulis : - Non-non bien sûr, je m'en doute madame.
Père : - Nous ne sommes pas comme ses espèces de vampires que Devlin fréquentes ! Ils sont dangereux, il faut pas croire !
Mère : - Allez rentrez, vous n'allez pas rester dehors tout de même.

Ils emboîtèrent le pas pour rentrer, je ne bougeais pas et regardais Devlin vraiment très embarrassée, je me frottais l'arrière de la tête. Après ce qu'il venait de dire, je n'avais pas vraiment envie de rentrer... Après tout, il n'avait pas l'air d'aimer les vampires...

Ça commençais bien... vraiment bien.
©️ 2981 12289 0
avatar
Le staff
Le staff
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 97
Date d'inscription : 26/01/2018
Age : 27
Localisation : Dans le monde.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On va voir les vaches? [Lazulis] Mar 20 Fév - 5:03
La petite soeur de Devlin sera la main de Lazulis avec un grand sourire:


-Hello! Ça fait plaisir de voir que Devlin n'effraye pas son monde avec son super look!
-Sarah! Objecta Devlin en soupirant de lassitude.
-Ben quoi? Il est génial, ton look! Pas mon trip niveau couleurs, mais je l'aime bien! Alors? Vous êtes collègues ou collègues à heures sups?
-Elle est impossible! Fit Devlin à Lazulis en souriant d'un air de dire: "Faites pas attention à son côté... direct."
-Il l'avouera jamais mais c'est pour ça que je suis sa petite sœur préférée. adressa Sarah à la Vampire avec un clin d’œil.
-Ça et le fait que je n'ai qu'une seule sœur! Compléta Devlin avec un sourire taquin qui lui valu un coup de coude de la part de sa sœur.

Les parents de Devlin arrivèrent sur ces entrefaits. C'était toujours un plaisir pour lui de les revoir. Alors, avoir la perspective de pouvoir présenter la femme qu'il aime, c'était plus beau que tout. Ce cadre où il avait grandi ne lui avait jamais paru aussi beau.
Hélas, les préjugés du paternel avaient repris le dessus. Devlin regarda Lazulis d'un air désolé après avoir poussé en l'air un râle agacé.
Le malaise de Lazulis était palpable et Devlin prit l'initiative de la guider à l'intérieur de la maison.

La mère de Devlin était une sorte de hippie à sa manière: l'odeur familière de l'encens qu'elle brulait régulièrement lui parvint immédiatement, étrangère à force de côtoyer d'autres parfums, mais toujours là à chaque fois qu'il revenait.
Le salon était décoré de façon à "harmoniser les esprits dans une quintessence des plus zen"!
Certes, Lazulis passait pour une humaine et pouvait manger et boire de la nourriture "normale", comme tous les Vampires, mais il estima qu'il valait mieux ne pas jouer aux cachoteries lorsque le père demanda:


-Alors? Vous êtes une collègue de Devlin à l'ambassade ou vous venez d'ici?
Devlin inspira:
-Ni l'un, ni l'autre, Papa. Lazulis est une Vampire.
La nouvelle eut un effet d'une bombe dans un container! le père eut des yeux comme des soucoupes, la mère parut surprise fortement et la seule fut la sœur à ne pas sembler plus gênée que ça.
-Que...? T'a ramené une Vampire ici?
-Inutile de t'affoler ou d'aller chercher ton fusil: elle ne vous fera aucun mal.
-Mais tu es fou? Tu as ramené une de ces choses ici?
-Papa... combien de Vampires as-tu croisé dans ta vie? Mis à part Lazulis?

La question était bien placée: il n'avait jamais croisé de Vampire. Comment juger ce qu'on ne connait pas?

_________________
Let's the party started!
Devlin McAlistair

avatar
Le staff
Le staff
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 53
Date d'inscription : 26/01/2018
Localisation : Un peu partout...
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On va voir les vaches? [Lazulis] Lun 26 Fév - 23:13

Beauty of Destiny
click
Lazulis et Devlin
xxx
« On va voir les vaches?»Oh punaise que c'était blessant ça ! J'en devenais vulgaire et juré un " merde" à voix basse. Je baissais les yeux aux mots : " ces choses ici "... Je n'aurais pas dû venir c'est certain. Devlin était bien gentil, mais ça, ça ne passais pas. Je n'étais vraiment pas à ma place.
- Écoutez... je... je vais appeler un taxi et prendre une chambre dans la ville d'à côté...

Je regardais Devlin avec une expression de désoler sur le visage. Je ne voulais pas m'imposer même si je voulais rester auprès de mon cher et tendre.

Sur mes mots, les parents semblaient plutôt ravis. Ou pas, j'étais quand même la fille qu'il avait choisi. Enfin, je n'étais pas dans leur tête pour savoir à quoi ils pensaient.

Je m'approche de Devlin et lui embrasse doucement les lèvres.

- Désolé mon amour, mais... je ne peux pas, en tout cas pas ce soir, peut-être un autre jour. Tu as mon portable, tu n'auras qu'à m'appeler une fois que tu seras prêt à repartir, nous nous retrouverons pour reprendre la route ?

Je lui caresse la joue et lui souris. Puis prend la porte sans me retourner. J'étais un monstre ici. Pourtant, j'avais du caractère, mais je ne pensais pas que les humains étaient aussi fermés d'esprit que ça. J'avais l'impression de faire un bon dans le passé.

Je sortais mon téléphone portable pour appeler un service de taxi. Le réseau passé très mal. On était vraiment au fin fond de la cambrousse ici ! . Je soupirais. Bon un peu de marche ne me ferait pas de mal et puis je pouvais courir vite, ça irais vite.

J'avais repris ma valise au passage, puisque toutes mes affaires y étaient. Je regardais vers la porte.
©️ 2981 12289 0
avatar
Le staff
Le staff
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 97
Date d'inscription : 26/01/2018
Age : 27
Localisation : Dans le monde.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: On va voir les vaches? [Lazulis]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
On va voir les vaches? [Lazulis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» [ Urgent ] Comment voir NT1 gratuitement sur l'ordi ?!
» Tu veux voir ma chatte chéri?
» Vaches Tralala
» Le bar des sportifs
» à voir ce soir sur tf1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aideen renaissance V2 ::  :: Tiberlion-
Sauter vers: