AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

La terre et la mer se rencontre [Nephthys & Sébastien]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 ::  :: Atlantide
MessageSujet: La terre et la mer se rencontre [Nephthys & Sébastien] Jeu 15 Fév - 18:46



La terre et la mer se rencontre
Nephthys & Sébastien

Atlantide. Une île à demi-engloutie, avec des villages sous l’eau et en surface. Il y a des stations de vacances, les meilleurs alcools du monde et c’est plein de vie. Bien sûre c’est une zone dangereuse avec de nombreux tourbillons, mais le paysage reste magnifique dans l’arrangement naturel des cascades, des pierres et des algues dont certaines sont phosphorescentes et brillent la nuit. Voilà plusieurs mois que je désire venir ici, mais aucun navire n’acceptait de me prendre sans que je ne dépense de sous, car ils sont surtout des capitaines bateaux de croisière plutôt luxueux. Heureusement, cette fois-ci, j’ai pu monter sur un navire dans lequel les pêcheurs  sont originaires de cette île un peu mystérieuse. J’ai travaillé comme mousse en échange de nourriture et d’un endroit pour mon plumard.
 
Je pose pied à terre, ou plutôt à sable, et ils m’y abandonnent là à ma demande. Je suis sur un gros morceau de terre, avec à quelques bornes un village ou une ville, je ne sais pas trop d’ici. L’air est bon, le soleil présent, et j’ai toutes mes affaires ordonnées dans mon sac de voyage presque aussi grand que moi. Ma guitare dans son étui, la tente, le duvet, des objets de trocs et des souvenirs... je suis prêt. J’avance le long de la plage, d‘un pas lent et joyeux, en chantonnant une petite mélodie sur le trajet. Les quelques arbres, le sable tiède, la mer calme, le vent doux… je ne vois pas le temps passer, mes pieds m’emportent d’eux même, mais je finis par avoir un peu de fatigue dans les jambes, alors je m’arrête et me pose sur un rocher. Je pose mon lourd sac à dos sur le sable et me mets torse nu, puis m’assois sur le rocher « armé » de ma guitare, et je l’accorde rapidement. Enfin, je commence à jouer. Une mélodie douce, qui cadre bien avec l’ambiance du lieu, je me concentre et me perds dans ma mélodie, chantant quelques paroles en même temps. Il se fait tard, je le vois bien... et la ville semble encore à une bonne trentaine de minutes. Je soupire et à regret je range mes affaires, me rhabille, et reprends ma petite maison sur mon dos avant d'aller en direction de la ville.

Il fait très sombre quand enfin j'y parviens enfin. Je suis épuisé, mais satisfait. Je crois bien que je vais juste aller camper hors de la ville cette nuit, personne n'acceptera à cette heure de m’accueillir, et ça ne serait pas poli. Cependant je vais juste faire un petit tour histoire de repérer les lieux. Je me pose d'abord sur un banc, ou du moins ça ressemble à un banc, et souffle un coup. Mon ventre gargouille... Je vais devoir me payer un repas pas trop cher dans un bar ou un restaurant après. Je ferme un instant les yeux pour reprendre des forces une dernière fois.
BY .SOULMATES

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 6
Date d'inscription : 07/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La terre et la mer se rencontre [Nephthys & Sébastien] Ven 16 Fév - 8:38
Malgré l’exaspération de sa soeur Anuket, Nephthys pu quitter la boutique pour, certes seulement quelques heures, aller « faire quelque chose d’important »... Mais ça soeur n’est pas née de la dernière pluie et sait que quand sa cadette emploi le mot umportant, ça voulait souvent dire qu’elle allait nager. La jeune animorphe peine à s’adapter à ce nouvel environnement, la surface peut lui offrir du bon, mais rien n’était plus agréable que de sentir l’eau glisser sur chacunes de ses écailles, de voir ses cheveux flotter paisiblement et surtout de pouvoir RÉELLEMENT respirer. Nephthys apprécie la surface surtout pour sa végétation luxuriante,  ses couchés de soleil et appréciait les abysses pour sa tranquilité et sa sûreté.

Elle eut à peine franchis le seuil de la porte que le brouhaha incessant du village l’irritait. Pas le temps de se laisser importuner par le bruit, elle s’aspergea d’eau puis avança rapidement vers la mer, faisant une halte pour voir sa partenaire qui était fleuriste. Il n’y avait pas grand monde aujourd’hui, mais Sanaa semblait tout de même vouloir s’occuper en composant de nouveaux bouquets et semblait nullement déranger par la curiosité de Nephthys, qui pris un siège sans rien dire et l’observa travailler avec délicatesse. Parfois c’est tout ce que Nephthys faisait, observée en silence pendant parfois des heures, mais ses mains parlaient souvent à sa place, offrant toujours une main rassurante et aimante envers sa compagne, quittant la boutique en lui offrant un baiser, un sourire et un joyeux « à plus tard ! ». Visiblement, c’était un de ces jours, la jeune sirène quitta la boutique au bout d’une heure puis repris son chemin, le vacarme du village lui semblait soudainement plus harmonieux et supportable.

Enfin ! La mer se trouvait devant ses yeux, elle chercha un coin discret pour se déshabiller, pliant soigneusement sa robe blanche à ceinture-ruban rouge, posa ses chaussures tout aussi rouge, à côté de la robe suivi de ses sous-vêtements et plongea dans l’eau, l’euphorie la gagnant en sentant ses branchies se reformées, ses écailles et sa queue repousser. Vivre et respirer reprenait tout son sens, ses mouvements étaient plus naturel, alors qu’avec une paire de jambes, elle avait tendance à marcher pencher vers l’avant et en zig-zag, comme si quelqu’un-e appuyait sur son dos et la tirait de gauche à droite. Elle explora un moment, observa les poissons puis fouina dans le sable pour y trouver des choses intéressantes et aujourd’hui elle trouva des perles et un miroir de poche dorée avec de belles gravures... Elle alla dans les abysses, restant tout de même vigilante, car elle pourrait sans soucis servir de dîner à plus gros et rapide qu’elle. 

Ce n’est pas toujours noir, dans les abysses, si l’on observe bien, on peut voir quelques créatures s’illuminées, transformant le décor désolé en une parfaite copie du ciel étoilés... Éventuellement, Nephthys dû remontée à la surface et retourner aider sa soeur, mais en revenant, un son l’intriguait et comme à sa simple habitude, elle répondit à sa curiosité, découvrant un homme en train de jouer de la guitare. Bien qu’il n’ait pas l’air méchant, Nephthys apprit à se méfier des êtres humains, elle s’avança sans un bruit, ne laissant apparaitre que ses sept yeux et continua d’écouter, mais visiblement elle arriva à la fin de la mélodie car l’inconnu s’arrêta et commença à partir. Ses propres « étoiles corporels » commencèrent à s’illuminer, d’abord discrètement puis plus fort une fois la nuit tombée. Sa soeur ! Elle avait oubliée à propos de sa soeur. Elle grogna puis retourna sur sur le sable, râlant un peu plus en voyant que ses jambes prenaient tout leur temps pour se refaire, et ce n’est pas forcément beau à voir. On pouvait clairement voir sa queue se découpée en deux, les tissus de sa peau se dénouant et renouant, ses branchies s’attachait à son cou, ses écailles semblaient vouloir se fondre dans sa peau pour lui donner un air plus « présentable » et lisse, mais on pouvait parfaitement sentir leurs bords si on passait sa main sur son corps. Une fois prête, elle se hâta jusqu’à sa maison ou du moins, ELLE VOULUE se hâter, mais elle revit l’humain. Non. non, pas de distraction. Nephthys continua sa route sans que sa curiosité ne prenne le dessus et s’excusa au près de sa soeur en promettant de tenir la boutique pendant au moins deux semaines, et fit même le dîner, pour prouver sa sincérité. Dîner qu’elle ne toucha pas parce que qui a besoin de manger, après tout ? Elle marmonna un simple « je vais me promener », ses pas la menant au banc où, par chance, l’humain était encore assis... Discrètement, elle alla se tapir dans l’obscurité, on pouvait toujours la voir, bien entendu, parce qu’avoir le corps recouverts de petites taches luminescente n’aidait pas, mais on ne pouvait pas forcément comprendre ce qu’elle était. Derrière un arbre, elle se demanda si la personne était tout simplement morte, car elle est certaine qu’il n’avait pas réellement bouger ou changer de position depuis son premier passage. Allait-il encore jouer de la guitare ou attendait-il quelqu’un ? Elle n’était pas certaine, mais resta tout de même dix minutes à le regarder rien faire avant de se lasser de ce petit jeu et de juste sortir de sa cachette puis de se planter devant le guitariste. 

- Êtes-vous mort ?
avatar
Joueur
Joueur
Voir le profil de l'utilisateur http://icantevendrawacircle.tumblr.com
Messages : 17
Date d'inscription : 30/01/2018
Localisation : behind you.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La terre et la mer se rencontre [Nephthys & Sébastien] Jeu 1 Mar - 17:57



La terre et la mer se rencontre
Nephthys & Sébastien

 Je me sens paisible. Je suis sur un banc dans une rue pas très fréquentée à cette heure tardive et la nuit enveloppe tout petit à petit, mais je ne me sens pas du tout en insécurité. Une voie à côté de moi me fait ouvrir les yeux. Quelqu'un est souffrant? y aurait-il un cadavre? Comment ne l'ai-je pas vu! Est-ce arrivé pendant ma méditation? Non, je m'en serais apperçue. Puis je me calme en réalisant que cette femme à la peau chocolat et au regard emplie de curiosité qui a posée la question... me la posée à moi. Je souffle de soulagement et ris doucement.
 
- non, je ne suis pas mort. Je me repose juste.

Je regarde autour de moi, heureusement qu'il y a de l'éclairage dans les rues, sinon je n'y verrai rien du tout. Je me lève et m'étire de tout mon long. Je prends deux petites secondes pour la regarder intégralement. Jeune, curieuse, sûrement une native, incertaine sur comment réagir à ma présence mais pas de peur. Enfin, cela ne sont que des suppositions que je me fais. A force de rencontrer des gens différents, j'ai un peu appris à détecter avec qui je parle pour m'adapter à eux et ne pas devenir leurs ennemis par une bpete mauvaise tournure de phrase.
 
- Je m'apprêtais à aller manger un morceau... et... euhm.

Je me frotte la nuque et la regarde, souriant et amical. Je ne sais pas comment aborder cela avec cette jeune inconnue, mais il faut bien demander mon chemin. Je ne connais rien de cette île si ce n'est ce qu'on en raconte, et je pense que Destin et Hasard veulent que je parle à cette jeune femme, qui m'a en première adresser la parole.

 - est-ce que vous savez s'il y a des refuges, ou un lieu qui accepte d'héberger une personne une nuit gratuitement, ou en échange d'aide domestique?

Je me penche en avant légèrement dans un salut respectueux.

 - Je suis un pèlerin du monde. Peut-être en avez-vous entendu parlé?

Je suis tombés tant sur des gens connaissant notre mode de vie, que sur des ignorant complet en la matière, et passant par tout les niveaux de connaissance en ce sujet. Je prends donc maintenant le temps d'expliquer, si mon interlocuteur le veut, mon mode de vie.

BY .SOULMATES

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 6
Date d'inscription : 07/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La terre et la mer se rencontre [Nephthys & Sébastien] Mer 7 Mar - 10:12
Le corps qu’elle pensait sans vie s’anima, l’homme se redressant pour regarder son interlocutrice puis rire en répondant qu’il était bien portant. Nephthys se contenta de lui répondre par un simple « Oh ». S’il était vraiment mort, elle l’aurait probablement offert en cadeau à Sanaa, mais avant ça elle aurait bien entendu honorée sa mort, ce n’était quand même pas une sauvage, chez elle, on honorait les morts, on peignait leur corps d’une pâte blanche deux points sur les paupières, qui dans l’ancien langage Atlan signifiais un simple « bonne nuit », plusieurs, ou parfois trois traits sur la joue gauche, longs traits verticaux signifiant que l’on pleurait le-la défunt-e et le corps étaient souvent enterrer avec un objet qui lui était chère ou un totem fabriqué par un des membres de la famille, si jamais l’être aimé ne possède rien de précieux, mais il fallait toujours que le-la mort-e soit accompagné-e, pour ne pas être seule. Ce genre de rituel n’est pratiquer que par son peuple, elle sait que d’autres gardent les corps dans des cercueils fait de coraux et de verre, les corps sont exposés dans une pièce spécialement faite pour la personne, on y dépose diverses offrandes, souvent des perles.

Certains remontent à la surface pour brûler le corps, qui avant cela, devait être laver avec l’eau provenant des lagons, dépourvus de ses yeux, qui finissaient dans une petite boîte, faite en verre, qui elle-même était mise sur un petit coussin bleu roi pour que le-la mort-e puisse voir sa famille même sans être physiquement là (les yeux sont régulièrement trempée dans un liquide fait à base de plantes pour éviter la décomposition), le tout restant sagement poser sur un petit autel. Une fois fait, le corps lui était habiller de vêtements traditionnelles, fait exclusivement pour les défunts. Une simple longue robe bleu, décorée de fil d’or, utiliser pour écrire des prières ou faire des runes à même le vêtements. En tout cas, Nephthys n’avait pas ouvert la bouche depuis son « oh », elle se contentait d’observer l’humain, dont elle pouvait apercevoir les tatouages et ses colliers, très jolis d’ailleurs. En parlant de ça, c’est avec des tatouages blancs, couleur très utilisée chez les sirènes, car souvent associer aux nuages... Donc nuage égale paradis, donc égale mort, et de nombreux bijoux.

Pourtant, Sébastien avait raison, elle n’avait aucunement peur de lui et n’hésiterait pas à se défendre, bien qu’il ait l’air totalement inoffensif. Malheureusement, les messieurs tout le monde étaient souvent les plus dangereux... Donc Nephthys restait sur ses gardes, mais pour l’heure, elle essayait tout de même de se montrer amicale, en l’encourageant à parler, car pour elle ignore qu’elle raison, l’inconnu semblait soudainement gêné. Elle le rassure d’un sourire puis écoute sa  demande. Oh. Bah bon courage hein.

- Je connais deux auberges sûres pour les humains, mais je ne garantie pas que le-a gérant-e accepte de vous gardez gratuitement. Sinon, j’ai quelques ami-es qui pourraient être parfaitement d’accord pour vous hébergez en échanges de quelques services. Notamment parce qu’ils sont occupé-e-s et restent chez eux que rarement.

La jeune animorphe hocha affirmativement la tête. Voir des pèlerins n’est pas rare, mais elle encouragea tout de même l’homme en face d’elle à parler de son mode vie. Certaines histoires sembles similaires, mais ce n’est jamais vécus de la même manière, c’est ce qui fait qu’elle aime bien écouter les pèlerins parler de leurs expériences. Curieuse, elle posa des questions « pourquoi choisir ce mode de vie plutôt qu’un autre ? », « as-tu appris chaque langages de chaque lieux avant de t’y rendre ? », etc, etc... Que Seb fasse le plus gros de la conversation ne la dérangeait pas, au contraire, comme ce n’est pas vraiment une bavarde, ça l’arrange. Ses explications et récits terminés, Nephthys tendit la main à son interlocuteur, ajoutant un enthousiaste « j’ai vu beaucoup d’humains se saluer comme ça ! »... Chez elle ont colle son front l’un contre l’autre et tient les mains de son semblable... Ou on se contentait d’un hochement de tête. Pour ce qui est des étrangers, on lui tient le bras et la personne est sensée rendre la pareille.

- Je m’appelle Nephthys. Et vous ?

Elle hocha la tête en direction d’un petit chemin, l’invitant à la suivre. Elle devint visiblement agacée et commença à gratter ses écailles, fouillant dans son sac pour y trouver son vaporisateur. Il avait beau faire nuit et y avoir du vent, il faisait tout de même encore bien chaud. Certaine de pas mourir déshydrater, Nepthys rangea l’objet et joua avec l’opal décorant son collier.

- Puis-je me permettre de vous posez d’autres questions ?


(Encore désolé pour le GROS HORS SUJET sur les cérémonies funéraires Neutral)
avatar
Joueur
Joueur
Voir le profil de l'utilisateur http://icantevendrawacircle.tumblr.com
Messages : 17
Date d'inscription : 30/01/2018
Localisation : behind you.
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La terre et la mer se rencontre [Nephthys & Sébastien] Lun 19 Mar - 22:47



La terre et la mer se rencontre
Nephthys & Sébastien

La jeune animorphe reste un instant devant moi sans bouger, comme perdue dans ses pensées, tandis que je lui explique un petit peu les raisons de ma présence sur ce banc, en pauvre humain solitaire. Je ne dis rien, ni ne pense qu'elle se fiche de ce que je lui dis. Je suis le premier à partir très loin dans mes pensées lorsque je suis titiller par quelque chose dans ma tête. je souris quand elle décide d'accepter de m'aider avec ma recherche de nourriture et de logis, et écoute attentivement ses dires. hm, donc je ne pourrais peut-être ps avoir gratuitement... je ferrai avec mes petites économies ce n'est pas grave. Si ses ami-e-s acceptent ça serait vraiment bien pour moi! Mais si je pouvais éviter de déranger la tranquillité des habitants de l'île, cela sera mieux forcément. Après je peux essayer de dormir à la belle étoile, mais tant que je n'ai pas vérifier les dire concernant certains des leurs qui se nourrissent de chaire humaine, vampire ou encore elfe, je ne peux pas risquer de me faire agresser. Malheureusement, toute rumeur a sa part de vérité, et si chaque contrée a des mœurs différentes, je dois faire en sorte de m'adapter sans bafouer ma propre culture et mes propres principes, sans pour autant offusquer les habitants. On pourrait croire que c'est compliqués, mais quand on a roulé sa bosse comme moi dans plein de cultures différentes, on apprend à vitre s'adapter.

Elle se mets alors à me poser des tas de questions, non sans m'avoir affirmée qu'elle connait bel et bien le principe de Pèlerin du monde, et que beaucoup passe par cette île. Il faut dire qu'elle est si mystérieuse, pleine de ressource, et on y retrouve des embruns marins uniques qui purifient l'âme, en tout cas selon les légendes. Je m'égare. Je lui réponds simplement question par question calmement et étant très heureux de voir qu'elle s'intéresse sincèrement à mes histoires.

 - J'ai choisis ce mode de vie car il correspond à mes désirs profonds. Celui de voyager, de rencontrer des gens et en apprendre plus sur eux. Je cherche la compréhension et l'ouverture d'esprit. Je veux comprendre le policier et le criminel, le salarié et le patron, le pauvre et le riche, la femme et l'homme ... et ça peu importe son ethnie ou sa culture. Aussi, j'aime venir en aide et proposer des réflexions ou leçons de vie aux personnes me le permettant.

Je marche à ses côtés pour qu'elle me mène jusqu'aux fameux lieux d'hébergements dont elle me parlait.

 - je connais effectivement plusieurs langues, mais... par contre... pas en totalité. Je saurais me faire comprendre mais en traduction littérale, un "bonjour, avez-vous du café?" sera entendu comme étant "bonjour, toi café avoir?" ... ...  Nephthys? C'est très joli. Je me nomme Sébastien, mais vous pouvez m’appelez Seb.

Je ris de mes bêtises et la regarde remettre de l'eau sur sa peau. A retenir, je vais me promener avec une bombonne sur moi, si jamais je croise un habitant en besoin express d'eau sur sa peau. Un de mes devoirs principaux est de venir en aide aux gens! Nous continuons de marcher.

 - Posez toutes les questions que vous voulez.

Le reste du trajet se passe ainsi, une bouche bavarde et des oreilles attentive, sous un ciel nocturne. C'est agréable! Quand nous arrivons sur place, je me frotte la nuque.

 - Comment se dit-on merci et au revoir ici? Juste par les mots ou il y a un geste particulier? Je suis venu ici pour apprendre les rites de l'Atlantide après tout, hehe.

Je l'écoute et entre dans le bâtiment... mais... je n'ai pas de regard amical du gérant. Il semble assez... mauvais. C'est un être de forme "pieuvre" à la peau intégralement mauve. Son visage est un peu allongé mais très "mâle". Et il semble ne pas aimer ma présence. Je m'approche et il ne semble se radoucir que parce que la demoiselle est avec moi.

 - pourquoi tu ramènes un humain ici?

Ho, je vois. Il n'est pas le premier que je rencontre qui n'aime pas mon espèce. J'espère qu'avec son aide je saurai montrer que je suis gentil.
BY .SOULMATES

avatar
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 6
Date d'inscription : 07/02/2018
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La terre et la mer se rencontre [Nephthys & Sébastien]
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
La terre et la mer se rencontre [Nephthys & Sébastien]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Wok pommes de terre courgettes
» Michel Honaker - Terre Noire
» tarte aux pomme de terre et saucisses de strasbourg photo
» Planète Terre, système solaire et mappemonde
» Le Titanic (maquette en terre)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aideen renaissance V2 ::  :: Atlantide-
Sauter vers: